Au service de l'égalité femmes/hommes dans les entreprises et les territoires

Découvrez l’observatoire des inégalités !

Observatoire inégalitésL’Observatoire des inégalités met à disposition des informations clés sur les inégalités sociales dans toutes leurs dimensions (revenus, éducation, emploi, conditions de vie, etc.). L’Observatoire propose par ailleurs un focus sur les inégalités femmes hommes.

Nina Schmidt, chargée de mission et responsable Ile-de-France de l’Observatoire des inégalités, nous éclaire sur les missions de l’organisme.

Connaître et comprendre les inégalités : une nécessité pour éviter la radicalisation de la société

En 2002, Lionel Jospin est battu dès le premier tour de l’élection présidentielle au profit de Jean-Marie Le Pen. Qu’est ce qui peut conduire à un tel bouleversement de l’échiquier politique ? Louis Maurin, Serge Monnin et Patrick Savidan, les fondateurs de l’observatoire y voient le résultat d’une fracture dans la société française dont le foyer se trouve dans les inégalités sociales qui se sont radicalisées. Ces inégalités sont assez mal connues faute d’un accès à l’information. Ils fondent alors l’Observatoire des inégalités en 2003 avec pour objectif de « vulgariser et mettre à disposition des informations sur les inégalités afin que chacune et chacun puisse trouver des armes pour débattre de ces questions fondamentales ».   Les données et les statistiques sont en effet le plus souvent « peu visibles et peu lisibles » par le quidam « malgré les progrès que l’INSEE a notamment pu faire en la matière depuis 10 ans », précise Nina Schmidt.

Les chiffres bruts peuvent aussi conduire à tous types d’interprétations. Il est nécessaire d’être objectif, et pour cela il faut à la fois pouvoir alerter sans pour autant verser dans le catastrophisme. Celui-ci « nuit à la discussion publique et à la crédibilité de l’information » soulignait Louis Maurin, fondateur de l’Observatoire des inégalités, dans un entretien accordé à Télérama en 2009. C’est là toute la volonté pédagogique de l’Observatoire : mettre à disposition des données chiffrées sur les inégalités et les décrypter. « Les données disponibles sont en effet rarement mises en perspective. C’est justement le rôle de l’Observatoire d’établir des comparaisons, de mettre en lumière les évolutions, de replacer les données dont on dispose dans leur contexte spatial et temporel pour être en mesure de faire ressortir les inégalités qui traversent la société », indique Nina Schmidt.

Poser un regard juste sur les inégalités femmes-hommes

En matière d’inégalités entre les femmes et les hommes, l’Observatoire des inégalités est une source d’informations précieuse. A travers des états des lieux chiffrés, des analyses, il permet de prendre la mesure des inégalités femmes-hommes et de les comprendre. « Nous travaillons à l’éclairage des inégalités professionnelles mais aussi des inégalités dans la sphère privée à travers notamment une analyse de la répartition des tâches domestiques au sein du couple. Nous traitons aussi des inégalités dans l’accès aux fonctions électives pour les femmes au niveau local et national » précise la responsable Ile de France de l’Observatoire.

L’Observatoire entend ainsi poser un regard juste sur les phénomènes d’inégalités entre les femmes et les hommes, sans mettre de côté les évolutions positives, aussi lentes soient-elles. Mais surtout, il permet d’en comprendre les mécanismes souvent invisibles. « L’écart des salaires entre les femmes et les hommes est bien connu. Les médias ne mettent souvent en avant que le chiffre le plus frappant d’un écart de 27%. Ramené au niveau des salaires en équivalent temps plein, l’écart est de 14% et si l’on considère les écarts de salaires à niveau de diplôme et type de poste équivalent, il tombe à 9%. Réaliser ce travail de mise en perspective permet d’établir ce qui relève de la pure discrimination selon le sexe».

Ce type de constat permet d’éclairer sur la nécessité d’une réflexion et plus loin d’actions en direction de l’aménagement des temps de vie mais également de l’éducation et de l’orientation scolaires des filles et de la lutte contre les stéréotypes. « Il est important d’entamer une réflexion sur le poids des stéréotypes, sur la manière dont chacune et chacun les intériorise et d’amener la jeunesse à en prendre conscience ».

Le projet « Jeunesse pour l’égalité » : un moyen de lutter contre les stéréotypes filles-garçons

Non aux stéréotype sur les femmesC’est tout le travail engagé par l’Observatoire des inégalités auprès des jeunes à travers la mise à disposition d’une pochette pédagogique « inégalité et discrimination » utile pour les équipes pédagogiques ou les intervenants auprès des jeunes. A partir de cette pochette pédagogique, une exposition itinérante est également mise à la disposition des écoles, centres de loisirs et associations. Ce prix récompense les meilleurs films et affiches proposés par plusieurs centaines de jeunes sur les inégalités sociales d’une manière générale, dont celles entre les femmes et les hommes. A gauche,  l’une des affiches primée au prix « Jeunesse pour l’égalité 2014 ».

L’Observatoire anime également des formations pour comprendre comment se construisent les inégalités, comment les décrypter, et comment agir en vue de les résorber. Nina Schmidt intervient notamment dans les collèges et les lycées pour aborder la question de l’égalité entre les filles et les garçons : « Auprès du public jeunes mais aussi adulte il faut expliquer que les inégalités sont certes objectives mais qu’elles ont aussi un caractère subjectif. Elles se nichent dans l’esprit de chacun et reposent sur l’idée que chacune et chacun se fait de la place qu’il a dans la société. C’est ce qu’il faut parvenir à déconstruire » explique-t-elle.

Produire des analyses sur les inégalités sociales, notamment celles qui existent entre les femmes et les hommes, les diffuser, les expliquer et en débattre : l’observatoire des inégalités intervient d’un bout à l’autre de cette chaîne.

separateur

Pour aller plus loin :

 separateur

Cette information vous a été utile ? 

Merci de la partager avec votre communauté