Au service de l'égalité femmes/hommes dans les entreprises et les territoires

Dans la hotte du Père Noël, des jouets et… des stéréotypes ?

perfegal_infographie-25-1

À l’approche de cette fin d’année, le sujet des stéréotypes nous est apparu comme tout indiqué pour préparer les fêtes ! La situation parait en effet paradoxale : tandis que les politiques publiques agissent pour l’égalité et contre les discriminations, les fabricants de jeux semblent poursuivre une route diamétralement opposée.

Parallèlement, on voit tout de même apparaître ça et là différentes initiatives, parfois de grands groupes comme une enseigne française pour Noël 2015, plus souvent d’acteur.trice.s plus discret.e.s qui permettent toutefois de dénicher des sélections de jouets et livres dépourvus de stéréotypes. Mais pourquoi est-ce important de lutter contre ces stéréotypes jusque dans la hotte du Père Noël ? Piqûre de rappel sur un sujet qui concerne bien plus que les catalogues de jouets.

C’est quoi un stéréotype ?

En sciences humaines, un stéréotype est « l’image négative ou positive d’un sujet dans un cadre de référence donné, telle qu’elle y est habituellement admise et véhiculée ». Avec les stéréotypes on met donc un peu d’ordre dans notre univers social. Le problème, c’est qu’au-delà de l’ordre, les stéréotypes véhiculent aussi des informations inexactes qui résistent parfois un peu trop bien au changement.

On parle aussi de menace du stéréotype quand un individu ressent qu’il peut être jugé à travers un stéréotype visant son groupe, ou craint de faire quelque chose qui pourrait confirmer ce stéréotype. Ce qui conduit à une baisse de ses performances. Vous pensez « voiture et créneau » ? Oui, mais pas seulement, et les hommes sont concernés autant que les femmes !

Mieux connaître les stéréotypes pour mieux s’en affranchir

C’est ce que nous rappelions dans notre article dédié au rapport sur les stéréotypes filles garçons remis en janvier 2014 à Najat Vallaud-Belkacem, qui se focalisait notamment sur le rapport au corps. Influencée par la socialisation, l’environnement et les médias, la perception du corps se ressent différemment pour les femmes et pour les hommes. La minceur est valorisée pour les femmes tandis que ce sera plutôt la masse musculaire pour les hommes. Mais cela n’empêche pas que ces derniers puissent être touchés par des troubles alimentaires, qui seront simplement d’une nature différente.

Pourquoi lutter contre les stéréotypes ?

Parce que la recherche d’égalité, même soutenue par des dispositifs législatifs, se heurte aux attitudes et rôles sociaux de chacun. Les clichés influencent les individus dans leurs choix de consommation et leurs habitudes mais ils agissent aussi sur les institutions qui encadrent la société.

Parce que rappeler que certaines compétences pensées comme « naturelles » n’ont rien d’innées est essentiel. En dé-sexuant les compétences, on permet aux hommes et aux femmes de les acquérir de manière égale. Et ça passe aussi par les jouets mis à disposition des plus jeunes. 

Le marketing des jouets

Pourquoi en 2016, nos enfants ont le choix entre des Lego pour les filles ou des Lego pour garçons ? Parce que cela nous incitent à acheter deux lots différents là ou avant, ce jeu de construction se transmettait dans la fratrie, si ce n’est entre générations… Bienvenue dans le monde de la consommation qui préfère sérier ses cibles pour vendre plus !

En 2014, la délégation aux droits des femmes du Sénat publiait un rapport « sur l’importance des jouets dans la construction de l’égalité entre filles et garçons » assorti d’une série de recommandations. Parmi elles, une charte de bonnes pratiques pour les grandes enseignes de distribution de jouets, un « label » pour les fabricants et distributeurs qui seraient respectueux de cette charte ou encore le besoin de mettre en place une vigilance particulière à l’égard des publicités télévisées de jouets et de jeux.

En cette fin 2016, les stéréotypes ont encore de beaux jours devant eux, ce qui n’empêche pas de se réjouir de l’amorce du changement. Nos réflexions et actions d’aujourd’hui impacteront la hotte de demain !