Au service de l'égalité femmes/hommes dans les entreprises et les territoires

Budgétisation sensible au genre et politique culturelle

Une première en France !! La ville de Brest a confié à Perfégal une mission d’appui et d’expertise pour une analyse du budget de la politique culturelle sous le prisme de l’égalité femmes hommes.

Sous l’impulsion de l’adjointe au Maire à la culture, la ville de Brest a engagé une réflexion et une analyse de sa politique culturelle sous l’angle du genre et de l’égalité femmes hommes.

Une mobilisation déjà engagée sur l’égalité femmes-hommes dans la culture

Des temps de formation et de sensibilisation sur les enjeux de l’égalité femmes hommes dans la culture ont été dispensés en 2016 par l’association HF Bretagne. En 2017, une partie du travail avec HF Bretagne est engagée autour du déploiement d’un outil de comptage permettant d’avoir une vue des inégalités femmes-hommes à l’échelle de la ville de Brest. Le comptage et l’analyse vont porter notamment sur les personnels permanents des structures culturelles ainsi que sur les activités des structures.

L’adjointe au Maire à la culture ainsi que l’adjointe au Maire à l’égalité femmes hommes ont souhaité compléter cette démarche par la budgétisation sensible au genre appliquée à la politique culturelle. Elles ont confié cette mission à Perfegal qui a rédigé avec le Centre Hubertine Auclert un guide sur le sujet.

Des outils d’analyse à construire

Appliquée à la culture, la BSG conduit à se demander si la répartition des moyens financiers et techniques de la ville est équilibrée entre les femmes et les hommes? La question se pose pour les professionnel.le.s et les amateur.e.s soutenu.e.s notamment au niveau des artistes, réalisateur.trice.s, dirigeant.e.s de compagnie, orchestre, … Il s’agit aussi d’analyser la situation pour ceux et celles qui pratiquent ou qui participent aux activités et évènements proposés.

Cela nécessite en premier lieu de comprendre comment se structurent le budget et les crédits dans les différents champs d’action de la politique culturelle de la ville : investissement, régies, subventions aux associations, appui à la création, à l’organisation de manifestations, … Il s’agit ensuite d’y appliquer une perspective de genre en croisant notamment les moyens mobilisés et le sexe des bénéficiaires finaux quand on dispose de ces données.

Les recettes peuvent aussi être étudiées au regard de la contribution des ménages au fonctionnement des activités et des services publics. On se demande alors si les tarifs sont équitables et permettent un accès de toutes et tous au regard de la situation familiale notamment.

Pour une organisation lisible et transparente du budget

L’analyse réalisée, il convient aussi de la rendre lisible dans les documents budgétaires, de leur élaboration au vote jusqu’à l’utilisation des crédits. La BSG peut ainsi permettre d’organiser le budget de la culture de manière plus lisible et transparente.

La mission est programmée de juillet 2017 à juin 2018. Une première pour une collectivité, à suivre donc, d’autant que Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes a annoncé vouloir aussi lancer une démarche au niveau de l’état. Le Ministère de l’Agriculture s’est porté volontaire !!

Pour en savoir plus sur la Budgétisation Sensible au Genre