Au service de l'égalité femmes/hommes dans les entreprises et les territoires

Egalité professionnelle dans la fonction publique territoriale : on y croit !

Egalité femmes hommes dans la fonction publique territoriale

Début octobre, Perfégal soufflait ses 11 bougies, en pleine semaine de l’égalité professionnelle. L’occasion pour nous de s’interroger sur ce qui a changé en une décennie en matière d’égalité femmes hommes. Le sujet est plus médiatisé, sans aucun doute, mais peut être avec un effet pervers : laisser penser que les politiques et les actions sur l’égalité femmes hommes ne produisent aucun effet. Or, la loi s’est renforcée et diverses chartes et protocoles ont été signées. Sans effet, tout cela ? Penchons-nous par exemple sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique territoriale.

Une récente étude du CNFPT présente et analyse la situation des femmes et des hommes dans la fonction publique territoriale. Si le statut amoindrit certaines inégalités, la fonction publique territoriale (FPT) reste très marquée par une forte féminisation (60,7%), la non mixité des filières et métiers, plus d’emplois précaires du côté des femmes et la persistance d’un plafond de verre.  Nous avons voulu savoir si cette situation avait évolué. Et, en effet certaines tendances se dessinent.

Des inflexions dans la mixité des emplois

Les métiers très féminisées ou très masculinisés le restent. Toutefois entre 2011 et 2013, la part des femmes dans les filières sociales et administrative, dites à dominante féminine s’est légèrement réduite au profit des filières sportive, police municipale, Incendie et secours, dites à dominante masculine. Par exemple, la filière sociale est passée d’un taux de féminisation de 95,9 %, en 2011 à 95,3 % en 2013. La filière sportive a connu une situation inverse avec un taux à 27,6% en 2011 pour 28,1% en 2013

L’étude note aussi que les contrats aidés sont paritaires. La part des hommes dans ces emplois a fortement progressé du fait des emplois d’avenir dont les créations ont été plus importantes dans les métiers à dominante masculine.  En 2011, les hommes représentaient 44,7% des contrats aidés contre 49,1% en 2013.

Bref, côté mixité des emplois, cela bouge un peu mais l’inflexion reste faible et conjoncturelle. Nos missions en collectivité montrent qu’il est facilement admis que des femmes peuvent intégrer des services techniques. La masculinisation de la filière sociale ou médico sociale est par contre loin d’être à l’ordre du jour. Pourtant, comment lutter contre les stéréotypes sexués auprès des enfants et de leurs parents quand la collectivité donne à voir que travailler auprès d’enfants est un métier à 100% féminin…

Une progression des femmes dans les postes à responsabilités

Si en matière de mixité de l’emploi, les résultats semblent encore timides, l’accès des femmes aux postes à responsabilité est vraiment en marche dans la fonction publique territoriale. Ainsi, le taux de féminisation en catégorie A est passée de 58,8% en 2011 à 60,7% en 2013. Par ailleurs, les femmes sont majoritaires dans la réussite aux concours de catégorie A+. Dans les concours externes en 2013, elles ont représenté 59,6 % des présents et 59,9% des admis. En interne, elles représentent 49,4% des présents et 52,9% des admis.

L’étude montre aussi qu’en 10 ans, la part des femmes dans les emplois de direction a fortement progressé. En 2005, elles représentaient 18% des effectifs des emplois de direction contre 35% aujourd’hui.

La progression est donc forte mais le plafond de verre résiste comme dans le secteur privé. Ainsi, plus on monte dans la taille des collectivités et moins les femmes sont présentes sur les postes des direction. Dans les communes de 1000 à 3000 habitants, elles occupent 56,7% des  emplois de direction mais seulement 31,7% de ceux d’une commune de plus de 50000 habitants. Et ce plafond de verre est plus persistant encore dans les départements et les régions.

L’égalité femmes hommes à l’agenda des collectivités

Alors, verre à moitié vide ou à moitié plein ? A Perfégal, nous voulons voir le verre qui se remplit, d’autant que plusieurs dispositions légales sont venues renforcer les obligations des collectivités dont la loi du 12 mars 2012 et le protocole d’accord sur l’égalité professionnelle du 8 mars 2013.  Par ailleurs, depuis la loi du 4 août sur l’égalité réelle, les collectivités de plus de 20 000 habitants doivent présenter un rapport sur la situation en matière d’égalité entre les hommes et les femmes sur leur territoire lors du débat budgétaire. C’est l’occasion de s’emparer du sujet pour nombre de collectivités. Certaines vont même jusqu’au Label égalité. Et nous sommes là pour les accompagner riche de notre expérience dans ce domaine !