Au service de l'égalité femmes/hommes dans les entreprises et les territoires

Egalité femmes hommes et politique de la ville

la nouvelle politique de la villeL’égalité femmes-hommes est l’une des trois priorités transversales obligatoires à prendre en compte dans la conception des nouveaux contrats de villes. Cet axe doit être intégré dans les trois piliers : cohésion sociale, cadre de vie et emploi et développement économique. Les deux autres priorités transversales sont la jeunesse et la lutte contre les discriminations.

Les obstacles à l’intégration de l’égalité femmes-hommes dans la politique de la ville ont été identifiés notamment dans le cadre du rapport EGAliTER du Haut Conseil à l’Egalité femmes-hommes. C’est pourquoi, la formation des acteur-trice-s de la politique de la ville est un incontournable. PERFEGAL qui a co-rédigé le rapport EGAliTER a récemment animé des temps de formation sur l’intégration de l’égalité femmes-hommes dans la politique de la ville.

Des inégalités renforcées dans les quartiers prioritaires

Les données produites par l’ONZUS en mars 2014 ont permis de mettre en exergue les inégalités entre les femmes et les hommes. La situation des femmes habitant les quartiers de la politique de la ville est aussi particulièrement difficile par rapport aux autres femmes.

femmes marché du travail en ZUSEn ZUS, près d’une femme sur deux est en dehors de l’emploi contre une femme sur trois dans les quartiers environnants et la situation s’est aggravée depuis 2008 face à la crise. Un tiers des femmes des ZUS ont un emploi à temps partiel. Un recul de la part des CDI est manifeste depuis 2009 pour les jeunes femmes des ZUS.

L’étude souligne aussi le niveau de pauvreté ou de précarité plus marqué puisque en ZUS, 1 femme sur 4 est en situation de pauvreté pour une femme sur 10 dans les quartiers environnants.

Enfin, à l’intérieur de ces territoires, les femmes ne sont pas à égalité : dans les quartiers prioritaires, 50% des femmes immigrées sont inactives contre 38% pour les femmes non immigrées.

Le CGET s’engage sur l’égalité femmes-hommes

Le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET) a publié en septembre 2014 un cadre de référence sur « l’égalité femmes-hommes dans les contrats de ville de nouvelle génération ». Ainsi, il est proposé de mettre en place une démarche en quatre étapes :

  • Encourager une approche intégrée de l’égalité femmes-hommes dans l’élaboration du contrat de ville nouvelle génération,
  • Objectiver les inégalités par la production de données sexuées,
  • Développer un plan d’actions,
  • Evaluer les actions mises en œuvre.

Le CGET a aussi nommé une responsable de la mission égalité femmes-hommes chargée du suivi de cette priorité dans le cadre de la nouvelle politique de la ville.

Des formations sur l’intégration de l’égalité dans la politique de la ville

La mise en œuvre d’une approche intégrée de l’égalité femmes hommes et l’élaboration d’un plan d’actions passent par la formation des acteur-trice-s des contrats de ville.

« Ainsi, les services de la DDCSPP de la Meuse : le service insertion et prévention de toutes les exclusions et la délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité ont pris l’initiative d’organiser, début février 2015, une journée de formation sur « l’égalité femmes-hommes dans les contrats de ville » à Verdun et à Bar le Duc.

formation égalité politique de la ville Cette formation qui a réuni 15 à 20 personnes chaque jour a permis de préciser les concepts, les inégalités et leur mode de reproduction et la méthodologie d’action. Les participant-e-s ont aussi travaillé par petits groupes à la définition d’actions intégrées et spécifiques à mettre en place sur chaque pilier.

La DRDFE d’Ile de France, le CGET, le Centre Hubertine Auclert et les quatre Centres de ressources de la politique de ville de la région ont aussi organisé un temps fort le 10 mars. Isabelle GUEGUEN, co dirigeante de Perfégal a animé cette journée intitulée « L’égalité femmes-hommes dans la politique de la ville : quels enjeux ? Quels leviers ? » qui a réuni près de 100 professionnel-le-s de la politique de la ville.

Les interventions comme les initiatives qui ont pu être étudiées ont permis d’insister sur l’importance du diagnostic avec la mise à disposition par le CGET d’indicateurs sexués pour tous les quartiers prioritaires.

Cette journée a aussi été l’occasion de préciser ce qu’était l’approche intégrée de l’égalité femmes hommes.

Mettre en œuvre une approche intégrée, 

c’est se demander, à chaque étape et sur chaque pilier de la politique de la ville, si l’action peut avoir un impact direct ou indirect sur les conditions de vie et sur la situation des femmes et des hommes ainsi que sur la réduction ou l’augmentation des inégalités entre les femmes et les hommes


Isabelle GUEGUEN a proposé un cadre méthodologique pour classer les actions au regard de leur impact sur l’égalité femmes hommes et proposé des exemples sur chaque pilier.

Cette journée devrait donner lieu à la publication d’actes.

Pour aller plus loin

cadre-de-reference-egalite-femmes-hommes-contrat-de-ville

Données statistiques sexuées mise à disposition par le CGET par quartier

Les centres de ressources de la politique de la ville :

Former à l’égalité femmes-hommes

Pourquoi ? comment ? 

Exemples